Spread the love

Salon de Los Angeles 2016 :

                  Mercedes sort la Maybach S650

En Europe nous n’avons « que » le modèle 63 AMG sur la Classe S cabriolet, déjà bien vigoureux avec son V8 5.5 biturbo, mais les Américains ont, eux, la possibilité d’opter pour la 65 AMG avec son V12 de 630 ch. Pas assez opulent, cependant, pour Mercedes qui dévoile au salon de Los Angeles la Maybach S650.

Salon de Los Angeles 2016 : Mercedes sort la Maybach S650

En ayant décliné sa Classe S en coupé et cabriolet, Mercedes est définitivement entré en concurrence avec des marques de prestige comme Rolls-Royce. Le constructeur allemand propose même deux versions musclées de sa limousine avec les S 63 et 65 AMG, animées respectivement par des V8 et V12. La S65 est cependant spécifique à certains marchés (nous ne l’avons pas en France) comme les Etats-Unis où Mercedes dévoile justement une variante encore plus luxueuse et spacieuse de sa Classe S cabriolet.

Mercedes fait revivre le nom Maybach sur cette Class S découvrable qui prend le nom de S650.

Au premier abord, les différences ne sautent pas aux yeux, même si l’on note les jantes spécifiques Maybach au design très particulier, les ingénieurs ont quand même rehaussé la qualité à bord (comme si la Classe S de base en avait besoin !).

Logo maybach sur les sièges, plaque numérotée, Air Scarf de série (le chauffage pour la nuque), nouveaux cuirs sur les contre-portes et planche de bord avec surpiqûres spécifiques, globalement, la différence avec une S65 AMG se joue au détail. Le client aura tout de même droit à quelques attentions comme une bagagerie en cuir aux couleurs de l’auto qu’il aura choisi ainsi qu’un certificat signé de la main de Dieter Zetsche, le patron de Mercedes.

Salon de Los Angeles 2016 : Mercedes sort la Maybach S650

Aston Martin

là où le sport rejoint l’élégance!

Aston Martin a enfin tourné la page de la plateforme « VH » de l’ancienne génération de DB9 avec la DB11, mais la marque anglaise n’a pas encore enterré l’actuelle Vanquish, qui poursuit sa carrière au salon de Los Angeles avec un tout nouveau modèle… en attendant le remplacement, prévu pour 2018.

Avec la sortie de la dernière DB11, nous en aurions presque oublié qu’il restait l’ancienne Vanquish au catalogue d’Aston Martin, le coupé attendant lui aussi son remplacement qui n’interviendra que d’ici deux ans. En attendant, toute l’attention est portée sur la DB11 qui n’a pas le droit à l’erreur face à une concurrence particulièrement rude.

La Vanquish n’est donc pas morte et poursuit sa carrière avec une nouvelle et énième version dévoilée à l’occasion du salon de Los Angeles. Globalement, Aston Martin a fait mûrir sa Vanquish par petites touches, à tous les étages : motorisation, aérodynamique, finition intérieure. Sous le capot, on retrouve encore une fois le V12 6.0 (remplacé par un V12 5.2 biturbo sur la DB11, rappelons-le, et qui sera accompagné d’un V8 d’origine AMG plus tard) qui développe ici 580 ch.

En plus de quelques améliorations au niveau de l’admission, Aston Martin a travaillé sur le freinage et l’amortissement pour une expérience « ultime ». La Vanquish S reçoit par ailleurs quelques évolutions à l’intérieur avec de nouveaux cuirs et matériaux.

La Vanquish S sera commercialisée d’ici la fin d’année à un tarif pour le moment inconnu en France.