Spread the love

Tiangong-1, la station spatiale chinoise en perdition n’en aurait plus que pour quelques heures !

Les différentes agences spatiales mondiales s’accordant toutes à déclarer qu’elle toucherait la terre autour du premier avril.

Tombera, tombera pas ?

Selon les dernières projections de l’Agence Spatiale Européenne, la rentrée atmosphérique de la station spatiale chinoise surviendra entre la nuit du 31 mars et la soirée du premier avril  (mais « c’est très variable » indique l’ESA).

Tiangong-1 est désormais à moins de 200 kilomètres d’altitude et descend d’environ 5 kilomètres par jour, a indiqué l’Observatoire de Paris qui essaie de déterminer l’endroit où les débris du « palais céleste » pourraient tomber.

On a peu de chance de savoir exactement où se fera la chute finale mais il semblerait que les prévisions la situent sur le sud de l’Europe: France, Italie ou Espagne en précisant que le risque de tomber sur une zone densément peuplée est très faible (1 sur plus de 1.000 milliards rappellent les experts).

Il est néanmoins possible que des fragments du « vaisseau fantôme » de 7,5 tonnes se répartissent sur une zone de 10 kilomètres d’envergure, encore que la rentrée dans l’atmosphère minimise les risques puisqu’une grande partie de ses éléments risquent de se désagréger.

L’observatoire de Paris a communiqué quelques cartes des régions survolées par Tiangong-1 au moment où elle pourrait entamer sa rentrée atmosphérique Il est précisé qu’à l’échelle de la France métropolitaine, le survol n’a lieu que quelques dizaines de secondes par jour.

La seule chose qui est pratiquement certaine, c’est la zone sur laquelle la station Tiangong-1 ne tombera pas ! Il s’agit de toutes les régions situées au nord du 43e parallèle dans l’hémisphère boréal et au sud du 43e parallèle dans l’hémisphère austral.

Les habitants de la pointe de l’Antarctique, de l’Amérique du Sud, de la Russie, du Canada, de Islande et d’une grande partie de l’Europe du Nord pourront donc dormir tranquilles cette nuit.

Pour ce qui est des autres, on en saura davantage demain…!